Bookliseuse

Voici l'adresse de mon nouveau blog http://bookliseuse.com/

lundi 16 janvier 2017

Marquée à vie



Hans Juhlén, membre de l'office de l'immigration est retrouvé mort chez lui, tué par balle, seuls empreintes trouvées sur le lieu du crime, celle d'un enfant.

Les inspecteurs Henrik et Marie (appelé Mia) sont mis sur cette enquête aidés par le procureur Jana BERZELIUS, 30 ans, célibataire est décrite par Mia comme : "Sans aucune personnalité, rigide et fermée comme une huitre. Toujours crispée, incapable de se détendre."Elle la considère comme une prétentieuse qui aime jouer les Divas.

Très vite on comprend que Jana cache de profondes blessures sous cette air de froideur, elles cachent ses émotions et ne sourit que rarement.

Le personnage d'Henrik  est attachant, il me fait penser à un nounours, ses préoccupations "humaines" nous le rende accessible, en effet il est très inquiet pour la vie sexuelle de son couple, il en est même drôle (il veut maigrir pour être en forme et avoir plus de relations sexuelles avec sa femme lol).

Quant à Mia, personnellement je ne l'aime pas du tout, elle est moqueuse, jalouse, brusque, antipathique, voleuse... Elle est  toujours dans le rouge en début du mois (oui oui dès le début du mois) dépensant plus qu'elle ne gagne...

Maintenant que les personnages sont en place, quelques explications sur l'histoire.

Déjà, l'histoire est entrecoupée des souvenirs d'une petite fille...

Très vite le corps de l'enfant, dont on présume qu'il est l’assassin de Hans, est retrouvé, il porte une étrange inscription gravé sur le cou, "Thanatos". Hors, Jana porte aussi une inscription identique dans le cou avec le non "Ker". Celle-ci comprend très vite qu'avec cette enquête elle va enfin pouvoir comprendre les cauchemars qui hante ses nuits depuis des années...elle décide donc de mener une enquête parallèle...

Sans être le livre de l'année, ni un coup de coeur, l'histoire est plutôt bien écrite, même si on déplore pas mal de longueur qui m'ont obligé à poser le livre à plusieurs reprise.

Sur ce premier tome, d'une trilogie, on apprend déjà beaucoup de chose sur Jana, pas tout bien évidemment, mais une grande partie de son passé est éclairé.

On attend beaucoup du prochain tome, j'espère surtout que l'auteur va rendre Mia un peu plus humaine et sympathique, car la franchement plus je lisais plus je détestais ce personnage. J'attend qu'elle nous parle aussi de son passé pour que j'arrive à comprendre comment on peut devenir aussi égoïste et jalouse.


Éditeur : HARPER COLLINS (2017)
Nombre de pages : 411

**********************************
Nörrkoping, l’hiver.
La procureure Jana Berzelius arrive sur la scène du meurtre d’un haut responsable de l’Immigration en Suède, assassiné dans sa maison, au bord de la mer Baltique. Le tueur n’a laissé aucune trace. Etrangement, les seules empreintes que l’on retrouve sont celles d’un enfant – or, la victime n’en a pas… Quelques jours plus tard, le meurtrier est identifié. Mais il est mort. On retrouve son corps sur un rivage désolé, l’arme tout près de lui. Il s’agit bien d’un enfant. Signe particulier, il présente sur la nuque une scarification énigmatique.
Ce nom, gravé grossièrement à même la chair, provoque brutalement chez l’impénétrable Jana, pourtant réputée insensible et glaciale, un véritable séisme intérieur. Car elle porte la même scarification à la base du cou. La marque d’un passé qui ne lui revient que par flashes incontrôlables...