Bookliseuse

Voici l'adresse de mon nouveau blog http://bookliseuse.com/

vendredi 18 novembre 2016

La vérité sur l'affaire Harry Quebert


À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente: il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois.

Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Sous ses airs de thriller à l'américaine, La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert est une réflexion sur l'Amérique, sur les travers de la société moderne, sur la littérature, sur la justice et sur les médias.

*********
Comment vous expliquez ce livre ?
D'abord c'est l'histoire d'amour entre le très fameux écrivain Harry Quebert et la jeune Nola Kellergan de 15 ans, mais aussi l'enquête policière autour de la disparition de celle-ci, puis la découverte de son corps dans le jardin d'Harry, enquête menée par Marcus jeune et talentueux écrivain, ami d'Harry de longue date, en crise d’écriture victime de la fameuse page blanche !

Je suis assez mitigée quand à ma lecture de ce roman, car sur certains passages du livres, je me suis mais alors franchement ennuyée à la limite de laisser tomber ce si long roman. Puis, oh miracle, dans les 200, voir 150 dernières pages, enfin il se passe quelques chose, enfin il y a une vrai enquête, et pas de sérieuses pistes, qu'on ne sait pourquoi, jamais étudiée par personne, sans aucune logique, juste parce que l'auteur avait décidé que le roman devait être très très long. Bien dommage, car la fin et juste comme il faut, rebondissante, hallucinante et on se rend compte que en faite ce crime est tellement banale ....

En résumé, roman avec beaucoup de pages très très inutiles, mais une fin qui m'a énormément plus :D

Ma note :
je n'ai pas aiméje n'ai pas aiméje n'ai pas aimé
Éditeur : EDITIONS DE FALLOIS (2012) 
Nombre de pages : 672 pages