Bookliseuse

Voici l'adresse de mon nouveau blog http://bookliseuse.com/

lundi 28 mars 2016

Un souffle, une ombre

Été 1980. Le lac de Basse-Misère, dans le sud du Massif central. Un groupe d’adolescents de bonne famille est massacré sur l’îlot où il était parti camper, en marge de la fête du club nautique local. Dans toute la région, l’onde est sismique. Comme un point de bascule irréversible, qui signe la fin d’une époque d’insouciance, et le début du déclin de la vallée.
À Valdérieu, principale agglomération du pays, quelque chose s’est brisé pour toujours.
Trente-quatre ans plus tard, le meurtrier supposé croupit derrière les barreaux. Mais à l’université de Toulouse, le chercheur en histoire Marc-Édouard Peiresoles ne croit pas en sa culpabilité.
Originaire de Valdérieu, et témoin impuissant du cataclysme alors qu’il n’était que collégien, il décide de retourner sur place, et de reprendre toute l’enquête. Comme on replonge dans ses propres traumatismes. Comme on lève le voile sur trois décennies de non-dits, en grattant le vernis d’une communauté beaucoup moins lisse qu’il n’y paraît. Derrière les fantômes des adolescents disparus, c’est bientôt le lac de Basse-Misère qui se réveille, tel un prédateur endormi. Déjà prêt à engloutir ses prochaines victimes...

****************************
Première chose qui m'a un peu déstabilisé, le livre est écrit à la première personne.

L'histoire débute en 1980 par une fête de village. Un groupe d'adolescent, Guillaume, Justine, 14 ans, Emmanuel 13 ans sont retrouvé massacré sur l'îlot du lac de Basse-Misère. Seule survivante Florie 10 ans, mais gardant de grave séquelles neurologiques. 

Le narrateur est Marc-Edouard 10 ans à l'époque, habitant le même village que ces enfants

L'histoire continue de nos jours. Marc-Edouard professeur d'histoire à Toulouse comprend après un long cheminement psychologique que cette histoire lui a laissé de lourdes séquelles à lui aussi : une angoisse importante fasse à la mort et à la maladie. Afin d' exorciser ses démons il décide de retourner dans le village de son enfance afin de comprendre ce qui est arrivé à ces adolescents, qui a bien  pu leur faire du mal..

Commence une longue enquête, retraçant la vie et les derniers instants des 4 adolescents ainsi que celle de leurs familles, amis et entourage  où il apprendra combien les apparences sont trompeuses, comme il est important de faire bonne figure face aux autres, allant contre notre nature et nos convictions afin de ne pas être montrer du doigt. La jalousie, les secrets,  étant honni présente tout au long du récit.

Un très beau roman, très bien écrit, où la psychologie des personnages prend une place importante dans le récit. On imagine les divers paysages que celui-ci nous décrit, nous permettant de nous projeter avec facilité dans le récit.On suit avec plaisir l'enquête du narrateur, ses angoisses, son raisonnement pour arriver à la solution de son enquête, une fin plus que géniale !

Je décris ce roman comme un livre policier mais pas seulement tellement il est plus que ça, un genre inexistante.

Ma note : 


Editeur : Fleuve noir
Nombre de pages : 434