Bookliseuse

Voici l'adresse de mon nouveau blog http://bookliseuse.com/

jeudi 25 février 2016

Ce qu'il nous faut c'est un mort

" Ce qu'il nous faudrait, c'est un mort. "" I will survive ". C'était le dimanche 12 juillet 1998. À quel prix ? Ça, la chanson ne le dit pas. Cette nuit-là, trois garçons pleins d'avenir ont renversé une femme, une étudiante s'est fait violer, un jeune flic a croisé son âme s?ur et un bébé est né. Près de vingt ans plus tard, voilà que tous se trouvent concernés par la même cause. On est à Vrainville, en Normandie. L'usine centenaire Cybelle va fermer ses portes. Le temps est venu du rachat par un fonds d'investissement. Cybelle, c'est l'emploi de la quasi-totalité des femmes du village depuis trois générations, l'excellence en matière de sous-vêtements féminins, une réussite et surtout, une famille. Mais le temps béni de Gaston est révolu, ce fondateur aux idées larges et au c?ur vaste dont les héritiers vont faire une ruine. Parmi ces héritiers, Vincent, l'un des trois garçons pleins d'avenir. Il a la main sur la destinée de quelques centaines de salariés. Mais il n'a pas la main sur tout, notamment sur ce secret étouffé dans un accord financier vingt ans plus tôt par son père et le maire de Vrainville, père du 2e larron présent la nuit du 12 juillet dans la voiture meurtrière. Le 3e gars, Maxime, n'a la main sur rien, personne n'a payé pour lui et surtout il n'a pas oublié. C'est l'un des seuls hommes employés par Cybelle et un délégué syndical plutôt actif. Côté ouvrier, on connaît déjà le prix de la revente de Cybelle. Ca signifie plus que la fin d'une belle histoire entrepreneuriale : la mise au ban, la galère et l'oubli. Alors c'est décidé, ils n'ont plus le choix : puisque personne ne parle d'eux, ce qu'il leur faut, c'est un mort.$*
******************************************

Le livre est divisé en 8 parties.
L'histoire début le 12/07/1998, où l'on découvre tous les personnages avant les drames qui vont changer chacun d'eux.
Des gens comme vous et moi que nous allons voir évoluer sur fond de crise économique qui touche leur petit village (paradisiaque pour eux) de Vrainville et surtout leur changement de destin après les drames qui les ont atteints.
Il y a la gentille Marie partie du village pour étudier et devir aide-soignante.
William le futur flic
La petite Mélie qui née cette nuit là qui va changer tout un village
Il y a les 3 meilleurs amis :
- Vincent, beau riche, fils du patron de l'usine Cybelle, moteur économique du village
- Patrick, flaque, lait, fils du maire du village, sans caractère mené à la baguette par Vincent
- Et Maxime, beau , doux, intelligent, l'artiste du groupe, orphelin élevé par sa grand mère.

On apprend aussi l'histoire du village et la création de l'usine Cybelle après la 1ere guerre mondiale, j'ai particulièrement aimé cette partie.

Leur destin à tous va basculer en cette nuit de la victoire des bleus et changer leur destin tout tracé dans leurs innocente tête de jeune de 18 ans.

On les retrouve tous 20 ans plus tard, "prisonnier" dans leur village à cause de cette nuit fatidique qui les a tous changé à tout jamais.

C'est l'histoire de destins brisés, d'hommes, de femmes, n'osant pas affronter leur démon, subissant la vie sans jamais osé se révolter, jusqu'à l’arrivé d'un petit bout de femme, Mélie, qui va oser changer tout un village en affrontant leurs peurs à tous.

Un vrai régale de voir qu"on a toutes les cartes en mains pour choisir nos destins mais  qu'un drame et surtout l'influence et le regard des autres peux nous faire vaciller à tout moment. 


Je ne peux que conseiller ce livre, qui nous fait réfléchir sur nos destins, nos choix de vie. Allez y, osez le lire, vous ne serez pas déçu. Ce livre vous ne l'oublierez pas en passant à un autre, il vous marquera forcément !


La vie, c'est devant

Ma note : 


Hervé Commère Bio



  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 400 pages
  • Editeur : 12-21 (10 mars 2016)