Bookliseuse

Voici l'adresse de mon nouveau blog http://bookliseuse.com/

vendredi 24 mars 2017

Je m'appelle Birdy



Tout d'abord petite mention spéciale à la couverture que je trouve vraiment chouette.

Paolo, guitariste dans un groupe, survie grâce à plusieurs petits boulots.
Il accepte de jouer le détective privé pour Vinoval en suivant Sonia Crémence dit "Birdy".

Au même moment éclate dans Paris une crise sanitaire : des jeunes meurent sans explication après la consommation d'étranges pilules bleues vendues par des dealers. 
L'inspecteur Ibanez, ancien gitan, est chargé de l'enquête.

Paolo et Ibanez vont être amenés à mener l'enquête, ayant chacun des raisons personnelles de trouver le ou les coupables : Ibanez retrouver sa sœur Encarna mêlée de près ou de loin à cette affaire,  tout comme Birdy, pour laquelle Paolo sent une étrange attirance et envie de protection.

J'ai eu énormément de mal à me mettre dans l'histoire, beaucoup de longueur, de descriptions et passages inutiles, pour au final aimé les derniers chapitres.

Lors de la lecture de ce livre j'ai eu l'impression d'assister à une sorte de guerre "raciale" type seconde guerre mondiale où seul l'élite ayant le droit de vivre, un holocauste à travers "des petites pilules bleues".

Il y a également pas mal de détails sordides mais utiles pour nous faire comprendre les choix de Birdy (qui n'en sont pas en faite...).

J'espère que l'auteur nous fera un 2ème roman reprenant les mêmes personnages principaux, j'ai en effet envie de les voir évoluer et en apprendre un peu plus sur Paolo, l'auteur étant resté très flou sur celui-ci.  Même si je ne retiens pas que tu positive, j'encourage l'auteur sur cette voie 😀

Editeur : Calmann-levy
Nombre de pages : 412

*************************





ÊTES-VOUS PRÊT À JOUER À LA ROULETTE RUSSE ?

ÂMES SENSIBLES S’ABSTENIR

Paolo, guitariste underground, fait de la filature pour un détective privé. Sa mission : suivre Birdy, jeune femme en péril qui a fui son milieu huppé pour vivre avec des squatteurs.

Au même moment, une crise sanitaire éclate. Des douzaines de jeunes meurent après avoir consommé une nouvelle pilule bleue, sorte de « roulette russe chimique » qui fait fureur dans la nuit parisienne. L’inspecteur Ibanez est chargé de l’enquête.

Birdy est-elle liée à cette dérive macabre ? Comment stopper cette drogue qui cible les moins de trente ans ? Des bas-fonds de Paris aux salles de répèt, Je m’appelle Birdy est un polar toxique. Un voyage choc dans les ténèbres de la nuit, un scénario aussi haletant qu’effrayant.

« Foisonnant, provocateur, musical, drôle et trash,
avec des personnages déjantés… Accrochez-vous,
on ne lambine pas en chemin ! »
CARYL FÉREY